Vidéos - PNS Bourgogne Mali

C'est la rentrée 2017 à Mekoungo au mali

http://"H:\Pictures\rentrée desz classes à mèkoungo.mp4"

Mèkoungo, notre projet

Mèkoungo, une rencontre due au hasard, parce que nous sommes passés là, par curiosité, pour une rencontre avec des villageois, parce qu'il faisait très chaud, la piste était glissante, le sable entrait deans les yeux, mèkoungo, une deuxième visite, les étudiants touchant du doigt les difficultés de vivre, une expérience qu'ils ne sont pas près d'oublier, les larmes de Katia jeune mère de famille aujourd'hui devant la table d'accouchement, allez, on y va, ces enfants soumis à un avenir qu'ls ne choisissent pas, la capitale, le mariage pour les filles, nous allons retrousser nos manches et trouver des fonds, et voilà, aujourd'hui deux salles de classe, les enfants scolarisés, une cantine scolaire, une jeune femme qui va entrer à l'école d'infirmière, un jardin d'enfants,  les femmes vont administrer un centre d'activités multi fonctionnel, bientôt un verger, et puis, la chance ou bien...., notre belle volonté,  une subvention de la fondation "elle" pour les femmes et les petites filles. Nous prenons contact avec des ONG et la formation commence , déjà le compostage, on économise la terre asservie et les sacs d'engrais importés, une agriculture écologique, la formation au karité, à la culture du moringa, bientôt  la culture de l'anacarrdier, le tout  dans le respect de l'environnemnt, les femmes prennent leur place, s'impliquent, les hommes comprennent l'enjeu, une belle réussite.

visite au jardin d'enfants de Shô au Mali

Visite au jardin d'enfants de Shô au Mali , jardin que nous soutenons, créé par nos soins  en 2010. avec le soutien de l'académie et de l'inspecteur d'académie. Plus de 100 enfants sont inscrits, sur notre demande, la parité existe ainsi le jardin permet aux petites filles d'aller à l'école, de ne pas rester à la maison pour piler, garder les enfants de la famille, faire la corvée d'eau ou de bois, elles réussisent bien ensuite à l'école fondamentale. Deux classes existent mais sont à rénover, des fissures, peu de lumière, une salle a été construite en 2012.  Deux enseignantes ont été nommées , nous attendons un troisième poste pour séparer les petits au nombre de 56.  Nous offrons un repas équilibré par jour aux enfants sous forme de bouillie misola, Les enfants se portent bien, il y a très peu d'absentéisme. Ils continuent leur scolarité en école fondamentale avec un net avantage sachant presque lire et écrire. Nous apportons du matériel pédagogique adapté au contexte. Les enseignants sont soumis à un programme officl imposé par l'éducation nationale malienne, nous n'inytervenons que pour le repas, la construction, et le matériel pédagogique adapté. Nous avons financé un moulin qui fonctionne et l'avons remis au comité de gestion. les bénéfices doivent permettre d'améliorer l'ordianire en particulier en achetabnt des fruits. Une dame a été embauchée, elle prépare le repas, s'occupe des enfants, de leur entretien surtout elles appuient les enseignantes.

1 2 3 4   Page suivante