1993, naissance d'un partenariat

 

GENESE

En milieu éducatif, l'aide au développement doit passer par l'éducation au développement. En effet, toutes les actions concrètes en faveur de l'éducation, de la macro-économie, ont été pensées, organisées et concrétisées par de jeunes étudiants. Elles ont permis à ceux qui sont partis, à ceux qui sont restés, de créer des liens avec d'autres peuples, de s'intéresser à des cultures riches et variées, de remettre en question leurs préjugés, de parler en terme de différences et de respect de l'autre.

Ce projet est né le 1er janvier 1993 au cours d'un voyage au Mali : Monsieur MALFROY, professeur et membre de la Commission Académique "Éducation au Développement de la Francophonie" était chargé d'une mission : tisser des liens de partenariat entre la Commission Académique, présidée par Monsieur FORTIER, recteur de l'Académie de Dijon, et la Direction Régionale de l'Education de Koulikoro, au Mali.

Une des demandes de la DAE de Koulikoro était de bénéficier d'une formation de base en informatique, cette formation devant être étendue aux enseignants.

Resté en sommeil jusqu'à ce que le club UNESCO du lycée Simone Weil décide, en été 1996, de tout faire pour concrétiser le projet, en menant à bien ce partenariat. Le

professeur responsable du projet,  Mme MONTAGNE, faisant partie de la délégation.

En 1996, lors du premier partenariat, les accord de principe ont été mis en place : formation d'une douzaine de personnes, et engagement de la DAE de laisser à la disposition de deux enseignants un ordinateur, deux heures par semaine.

Depuis 1996, tous les ans, des jeunes continuent ce partenariat, assurent une formation de base et un apport de matériel informatique destiné à la DAE comme convenu lors de la signature de l'accord de partenariat .

 

 

 


 

 

 



Réagir


CAPTCHA